S’évader, se déconnecter, se perdre puis se retrouver. Tous pleins de concepts inspirants que j’ai expérimenté au cours de mon voyage cet été. Je suis partie en Italie avec deux amis et c’était le rêve de toute une vie. Je pourrais parler de ce voyage et comment c’était merveilleux, comment il faisait bon vivre là bas mais je préfère vous raconter une de mes expériences parmi toutes celles que j’ai vécus dans ce beau pays. Parmi toutes les journées passées avec mes compagnons de voyage (que j’aime tant) ce fût ma journée solo qui me vient comme une de mes expériences les plus mémorables.

Je te mets en contexte…

Première fois que je traverse l’océan pour partir à la découverte d’un continent SEULE (sans parents). Expérience tout autant excitante qu’épeurante, avec des hauts et des bas, je me suis retrouvée à tomber en amour avec un pays (oui oui le cliché en effet). Bref, cet été était formidable, j’ai voyagé et été quelques jours de villes en villes et d’appartements Airbnb à un autre… Derniers jours de mon voyage, l’un de mes compagnons part pour une prochaine destination tandis que l’autre vivait le rêve d’une amourette italienne (aussi très cliché, on s’assume). Donc, cela me laissa seule, en Italie, à Rome, le dernier jour avant mon retour au Canada. Étant la patate paresseuse que je suis, j’essayais de défier mes instincts de paresse pour enfiler à la place un esprit aventurier en mode « I’m a strong independent woman and I can be on my own bla bla bla… ». J’ai donc planifié toute ma journée à partir du meilleur outil de la planète: Internet! J’ai cherché de sites en sites les endroits les moins connus des touristes qui seraient susceptibles de m’intriguer. Merci Google, j’ai trouvé plusieurs lieux romains à explorer. J’étais en plein dilemme entre visiter des catacombes (Oui plein de MORTS, des cadavres momifiés plus précisément, dans un sous-sol en roche d’un monastère…) ou rester dans le monde des vivants et visiter des places plus en surface… J’avais décidé d’être courageuse mais pas à ce point la quand même, alors malgré l’intérêt pour l’expérience assez macabre, j’ai opté pour quelque chose de plus léger lol!

Qu’est-ce qui avait de si génial à être seule dans une ville? Ça semble déprimant….

Au contraire, je ne me suis jamais senti aussi vivante que les moments où je suis laissé à moi-même, seule avec mes pensées. Il y a un tel sentiment d’empowerment qui se dégage de ces moments, il n’y a rien de comparable.

Processed with VSCO with a4 preset

Bocca della verita

Préparée, prête à « conquérir » la ville de Rome, je me suis débrouillée et j’ai voyagé en autobus et à pied jusqu’à la Bocca della verita. Je me suis perdue, j’ai été prise par la pluie, mouillée et déboussolée, j’ai eu de l’aide d’un local très patient qui m’aida à rejoindre ma deuxième destination. La pluie a cessé et de tout façon ce n’est pas ça qui allait m’arrêter (vous vous rappelez, la patate que je suis devait être aventurière donc voila je devais agir comme tel)! Arrivée après m’être perdue à nouveau, seule, sans touristes ni locaux dans des rues résidentielles avec seulement une Go pro pour documenter ma petite aventure, j’ai su trouver mon chemin vers la destination finale de ma journée située au top d’une colline (j’ai jamais autant marché de ma vie…pauvre patate). Bon ça m’a pris 1 heure et trois conversations maladroites dans un italien/anglais déconcertant mais j’y suis arrivée!!!! Hourra! 

C’était encore mieux que les photos que j’avais vues, ce parc était simplement apaisant. Des arbres majestueux introduisent un couloir menant jusqu’à un belvédère où il est possible d’y admirer la ville de Rome. J’ai partagé ma vue avec quelques touristes, des couples, des photographes et des nouveaux mariés (un troupeau, 5 couples pour être exacte!). Assise sur les rebords un pied dans le vide et l’autre à terre, je me suis mise à penser à tout et à rien (un autre cliché). Le coucher de soleil, le sentiment unique de la solitude totale, et la reconnaissance d’être à cet endroit à ce moment, c’est quelque chose que je souhaite reproduire dans tous mes voyages et que je souhaite à tous. Je crois sincèrement qu’il faut accepter et embrasser la solitude, elle est vue si péjorativement mais dans ce contexte-ci, je voyais ça comme un cadeau. Seule, sans soucis, sans responsabilités et sans regret. Le bonheur était total parce qu’à ce moment là, à cet endroit, j’étais complètement Moi. Il n’y a rien de plus beau à mes yeux que quelqu’un qui reste vrai à soi-même malgré les contraintes de la vie et cela à tout âge!15064942_10154745507154583_629061447_o

Seule, et sans attaches…

15045325_10154731133269583_448759606_oPerchée sur la roche, scrutant l’horizon et les bâtiments qui s’assombrissaient avec le coucher du soleil. C’est le moment parfait pour réfléchir profondément sur soi-même, faire un retour sur son année, son été, sa vie et réellement apprécier le moment présent. Ce fût également la parfaite opportunité pour me remettre en question, mes objectifs, mes réussites et mes attentes, et la chance de me faire des promesses. Je me suis promis plusieurs choses et l’une d’entre elles était que je ne cesserai jamais de travailler sur moi-même parce que si l’on ne le fait pas, on stagne.

Les moments où nous sommes complètement et réellement seuls, sont des moments rares, et éphémères. Ce sont ces rares moments dans notre vie où nous sommes seuls avec nos pensées et que l’on se sent vivant, ce sont ces moments qui selon moi, nous redonne un but dans la vie, parce qu’ils nous amènent à rehausser nos objectifs et remettre en question nos façons de faire. C’est pourquoi il faut les apprécier pleinement parce que lorsqu’ils se produisent, ils sont si spéciaux qu’ils viennent aussi vites qu’ils ne partent et on ne sait pas lorsque l’on aura notre prochain.

Bref, cette simple journée seule dans mon voyage de plusieurs jours a confirmé mon appréciation des moments solitaires et j’ai maintenant un respect et une admiration nouvelle pour toutes ces personnes qui voyagent seules et qui inspirent tant d’autres à aller à la découverte de ce monde et d’eux-même!

Qui sait, peut-être que mon prochain voyage sera en mode solo!

Si vous êtes à Rome ou simplement curieux, voici les lieux dont je parlais 😉

-Bocca della verita : Piazza della Bocca della Verità, 18, 00186 Roma, Italie

-Il giardino degli Aranci (le parc digne d’un rêve): Via di Santa Sabina, 00153 Roma, Italie

Harrissa ♥

© Jacinthe Morin photographe www.jacinthemorin.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s