Montréal est reconnue pour sa diversité culturelle ainsi que sa scène artistique hors du commun. Sa musique nous fait danser, nous fait vibrer, qu’elle soit anglophone, francophone ou toute autre langue. Vous savez peut-être déjà à quel point j’adore découvrir de nouveaux sons, ce que j’ai fait il y a quelques années, alors que je naviguais sur le web (wow, que je parle bien) et que je suis tombée sur le groupe Half Moon Run, qui est maintenant l’un de mes groupes montréalais favoris. Au plus grand bonheur de leurs nombreux fans, ils seront en spectacle au Métropolis quatre soirs (tous sold out, malheureusement pour leHalf Moon Sold Outs retardataires) au début du mois d’avril (genre maintenant). Je suis l’heureuse propriétaire d’un billet pour l’une de ces représentations (eh oui, soyez jaloux), ce qui me rempli d’un bonheur extrême. Pour ceux qui sont moins chanceux, le groupe sera aussi de passage au festival Oshéaga cet été (En passant, quelle programmation de la mort cette année!).

Donc c’est un groupe indie/rock, qui vaut définitivement la peine d’être entendu (à répétition, même). Leur musique enivrante et entraînante donne envie à la fois de danser et d’avoir des réflexions profondes sur la vie. Toutes leurs chansons sont excellentes, mais mon coup de coeur personnel est une chanson intitulée She Wants To Know, de leur album Dark Eyes, sorti en 2012, un album qui leur a fait faire le tour du monde. Je sais pas trop comment le mettre en mots, mais leur musique me donne envie de me promener dans une forêt enchantée, entourée de créatures magiques (ou simplement dans une forêt loufoque, comme dans le vidéo de Call Me in the Afternoon).

tumblr_mxwjzdg9gr1t0g9hzo1_400Pour trouver l’inspiration (ce qui n’a pas l’air difficile pour eux), ce groupe aime vivre de nouvelles aventures. Par exemple, les membres du groupe sont allés se ressourcer en Californie lorsqu’ils étaient en production de leur dernier album, Sun Leads Me On, qui est sorti en 2015. Le chanteur, Conner Molander, a dit récemment selon le Times Colonist; “we went there to have some fun and get some inspiration”. C’est peut-être bien la raison de leur son rappelant la Californie, son côté hippie et ses âmes vagabondes.

Ils sont reconnus pour l’honnêteté et la beauté que l’on peut retrouver dans leur musique, depuis leur début en 2009. Dylan Phillips, l’un des membres du groupe, dit que leur plus récent album provient d’un endroit rappelant la sensation d’être sous l’eau. Il ajoute, lors d’un entrevue: « We had this beautiful thing, this wonderful chance, but we were also working our way through a lot of darkness, losing lots of friends, struggles at home, losing our sense of home, trying to let the music guide us but having trouble even finding that. » Comme bien d’autres artistes, ils s’inspirent donc de ce qui arrive dans leur vie pour créer leur musique, ce qui est parfois plutôt sombre, mais leur permettant d’être encore plus honnête et inspirant dans leurs chansons.

Donc, je vous souhaite d’avoir la chance d’un jour assister à l’une de leurs représentations (je suis personnellement impatiente de pouvoir enfin être témoin de leur magie sur scène). Je suis fière qu’un groupe de chez nous se soit rendu où ils sont aujourd’hui et j’espère que vous irez découvrir leur musique! Je vous en redonne des nouvelles!

À bientôt!

– Jade

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s